Détail du produit

DETECTIVE CONAN T73

Code EAN 13 : 9782505017431

Prix unitaire (TTC)

6.85 €



Disponibilité: En stock

Auteur: GOSHO AOYAMA

Revue de presse

L'esprit d'un génie dans le corps d'un enfant, notre jeune détective Conan Edogawa va avoir fort à faire au cours des quatre affaires qui composent ce tome 73, lequel voit l'entrée en scène d'un nouvel rival.

En premier lieu, on assiste à la deuxième partie de l'intrigue sur le gardien du temps. Au cours de sa cérémonie d'anniversaire, la riche héritière Rukako Hoshino est assassinée sous les yeux (ou presque) de ses nombreux invités. Le coupable a profité d'une coupure de courant pour tuer sa victime et s'enfuir par la fenêtre à une vitesse phénoménale, sans laisser la moindre trace. Si les rumeurs concernant l'assassin fantôme commencent à courir, Conan suspecte rapidement le meurtrier d'être toujours sur place et d'avoir commis son meurtre sans même avoir à quitter la pièce. Comment s'y est-il pris ?

Après une introduction prometteuse dans le tome précédent, l'enquête démarre enfin et elle se montre nettement à la hauteur des espérances. On retrouve Gosho Aoyama à son meilleur niveau en terme de mystère, avec une narration maîtrisée et un mode opératoire surprenant mais bien pensé et crédible. Il est juste dommage que l'identité du coupable se devine assez facilement à cause d'une remarque au cours du tome 72 qui n'aura pas manqué d'alerter lecteurs les plus vigilants, pour peu qu'ils suivent ce manga depuis un certain temps déjà.

La seconde affaire amène Conan et Kogoro dans un restaurant de ramens qui devient le théâtre d'une nouvelle affaire d'empoisonnement. La victime, le directeur d'une société immobilière, est peu appréciée des commerçants du quartier et la méthode d'empoisonnement demeure incertaine. Le poison se trouvait-il dans les ramens ou à un autre endroit du restaurant ? Les restaurateurs sont-ils vraiment les suspects principaux ? Le déroulement de cette affaire est sympathique mais, dès lors qu'on commence à réfléchir au mode opératoire, il suffit de comprendre l'astuce pour que le coupable se devine très facilement. Néanmoins, la petite histoire qui entoure cette affaire permet de compenser cette légère faiblesse en donnant de la consistance à chacun des personnages impliqués.

La troisième affaire voit l'arrivée d'un nouveau personnage régulier dans la série: Sera, le détective lycéen. Ce charmant jeune homme se dévoile d'emblée comme un nouveau rival pour Shinichi, tant sur le plan professionnel qu'amoureux. Mais est-il vraiment ce qu'il laisse paraître ? On voit là l'introduction d'un nouveau personnage fort de la série. Au fil des tomes, Gosho Aoyama est parvenu à construire un casting 5 étoiles à son manga avec des personnages aussi riches, complexes et charismatiques que Ai Haibara, Vermouth, Miwako Sato, Shuichi Akai ou encore Subaru Okiya parmi tant d'autres. Ici, Sera s'impose d'emblée dans le peloton de tête, parmi les meilleurs personnages et les plus populaires que l'auteur ait jamais crée. Véritable homme d'action, il ne manque pas une occasion de s'illustrer avec panache, que ce soit pour résoudre des affaires compliquées ou pour démêler des situations critiques comme une prise d'otage. Tout serait parfait dans le meilleur des mondes si son personnage n'était pas aussi suspect, Sera éveillant vite les suspicions du jeune détective. Qui est réellement ce Sera ? Que vient-il faire ici ? Et pourquoi surgit-il comme ça dans son entourage proche justement maintenant alors que Conan est aux abois après avoir appris la présence d'un nouvel homme en noir dans les environs, un certain Bourbon ? Et surtout, comment se fait-il qu'il semble savoir tant de choses sur Conan Edogawa et son entourage, réalisant dès le départ que Conan est le véritable détective se cachant derrière les exploits de Kogoro Mouri ? Autant de nouveaux mystères qu'il faudra résoudre d'ici la fin de l'arc Bourbon et qui remettent brillamment l'intrigue centrale de l'arc au centre des attentions !

L'affaire en elle-même, traitant d'un étrange suicide dans l'annexe abandonnée d'un hôtel, se présente comme une affaire relativement simple, mais la narration met l'accent sur une compétition entre Conan et Sera qui lui donne à l'histoire toute son envergure. Sera se révèle un détective très compétent, mais la question se pose rapidement de savoir si son agenda caché ne lui importe pas davantage que la résolution de l'affaire, manipulant brillamment Conan pour le pousser dans ses derniers retranchements afin de le forcer à se dévoiler. En installant cette dynamique d'entrée de jeu, Gosho Aoyama pose les bases d'une relation complexe entre les deux détectives, entre respect, admiration, rivalité amicale et méfiance. On retrouve en Sera beaucoup de l'Heiji Hattori des débuts, même si son personnage ressemble davantage à un alter-ego de Shinichi Kudo qu'au détective lycéen d'Osaka.

Après cette brillante entrée en matière, on poursuit rapidement avec la dernière affaire du tome, une intrigue impliquant à nouveau la nouvelle idole des fans. Ici, un client bien étrange se présente à l'agence de détective Mouri, prenant toutes les personnes présentes en otage et menaçant de faire sauter le bâtiment si Kogoro ne résout pas l'affaire du meurtre de sa soeur, célèbre romancière assassinée un mois plus tôt. La situation est critique car le preneur d'otage a l'intention de tuer la meurtrière avant de se suicider à son tour, et l'absence de réponse ne ferait qu'accroître le nombre de victimes. Grâce aux manigances de Sera, Conan est averti de la situation et use de son identité de Shinichi Kudo pour gagner la confiance du criminel, mais se contenter de résoudre l'affaire n'est pas une option dans le cas présent. Notre jeune détective se retrouve sur une pente plus que glissante, forcé de jouer le jeu tout en menant une guerre psychologique avec le coupable afin d'éviter un bain de sang si possible. Mais Sera n'a pas l'intention d'attendre que Shinichi désamorce idéalement la situation, craignant qu'il ne mette leurs vies en périls en jouant un jeu aussi dangereux et guettant l'arrivée de l'unité spéciale de la police afin de les aider à abattre le criminel. Cette situation explosive ne pourra t-elle donc s'achever sans mort ?

Cette dernière affaire, si elle ne trouvera malheureusement sa conclusion que dans le volume suivant, se révèle tout simplement extraordinaire, tant par son intrigue que par le suspense intense qu'elle véhicule. Si elle fonctionne aussi bien, c'est en très grande partie grâce à la narration et à la mise en scène purement magistrales de Gosho Aoyama, parvenant à nous raconter une histoire excellente tout en jouant en permanence sur la tension. Une tension qui parvient à prendre le lecteur aux tripes tout en en imposant sur les nerfs des personnages. L'auteur profite de cette situation inédite pour mettre une nouvelle fois brillamment en avant la rivalité, la complémentarité et l'opposition entre les personnages de Conan et de Sera. Tous deux consacrent tous leurs efforts à tenter de désamorcer la situation, mais ils ne peuvent pas communiquer entre eux et ils n'ont pas non plus la même manière d'appréhender la situation (Sera se trouvant sur place tandis que Conan communique avec le preneur d'otage par téléphone). Le fait de ne pas connaître les intentions de l'autre et ses agissements pourrait bien faire capoter tous leurs efforts et aboutir à une issue dramatique, d'où une grande part d'incertitude qui apporte encore un peu de piment à une tension dramatique déjà bien riche. A l'issue de ce tome, Gosho Aoyama accomplit un nouveau tour de force en l'achevant sur un cliffhanger magistral, laissant nos héros en plein climax et nous autres lecteurs avec beaucoup de questions à l'esprit. L'attente du prochain tome va paraître bien longue...

Après la déception relative du tome 72, Détective Conan revient donc à son niveau habituel avec de nouvelles intrigues toutes intéressantes dans l'ensemble, ainsi que l'arrivée d'un nouveau personnage surprenant qui bouleverse à lui seul le statut-quo. S'il ne fait aucun doute que Sera va rapidement devenir l'un des personnages clés de cet arc Bourbon, il s'impose surtout d'emblée comme l'un des personnages les plus attachants, les plus mystérieux et les plus charismatiques de la série à ce stade. Mais les mystères qui l'entourent sont encore nombreux et, avec son apparition, la grande question de l'arc repart de plus belle: "Qui est Bourbon ?" Un tome tout simplement incontournable !


 


Glass Heart

(Critique de www.manga-news.com)
Code EAN 139782505017431
Auteur GOSHO AOYAMA
EditeurKANA
CollectionCONAN
Genre Polar
DisponibilitéEn stock
Date de parution19/09/2013
SupportBroché
Poids136 g
Hauteur175 mm
Largeur120 mm
Épaisseur15 mm
Aucun événement lié à cet article
Pas de critique pour cet article

Produits du même auteur - Voir tous